Kaz Asso : un regroupement pour répondre aux questions de soutien à la vie associative

Article écrit à partir des propos de Jimmy Begue, directeur de la MDA de St Benoît, , recueillis lors de la table ronde "Coopérer pour innover" organisée en décembre 2020 par le RNMA dans le cadre de ses rencontres nationales sur le thème "Analyser l’impact de la crise sanitaire sur le monde associatif, les associations locales, et le métier des MDA". Consulter sur cet article les enseignements de cette table ronde

Une action co-construite dans l’urgence

L’action « Kaz Asso » est née avec la volonté de regrouper les acteurs relais du territoire qui œuvrent au service de l’accompagnement des associations, dans le but de mieux articuler les réponses et couvrir les besoins sur l’ensemble de l’ile de la Réunion. Mise en œuvre au sein du Mouvement Associatif de La Réunion dès septembre 2019 sous l’articulation d’une commission « Centre de ressources Vie Associative » et consolidée par la Direction Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale lors de la conférence vie associative et de l’engagement solidaire du 17 décembre 2019, c’est en début 2020 que l’action se développe efficacement. 

A la suite de l’événement planétaire lié à la pandémie du CoVid19, sous l’impulsion de deux de ses membres (CRAJEP et la Ligue de l’Enseignement), la dynamique de Kaz’Asso a joué un rôle majeur dans le soutien à la vie associative.  Pour aider à la réorganisation de l’action associative dans le cadre exceptionnel du confinement, beaucoup d’informations provenant de nombreuses sources et têtes de réseau étaient communiquées, avec un sentiment de submersion et une difficulté à s’y retrouver. Il fallait alors reconstituer des cadres de compréhension plus cohérents pour ne pas laisser les associations démunies face à des informations parfois diluées et incomplètes.

Les co-pilotes du collectif Kaz Asso ont alors opté pour l’organisation de webinaires et ont fait face aux questions suivantes : quelles thématiques traiter ? Quel format ? Comment diffuse-t-on l’information ? Qui intervient ? Le choix a été fait d’éviter les interprétations à rallonge des évolutions réglementaires et de privilégier plutôt des problématiques concrètes en lien avec l’actualité et les besoins du moment, et en mettant en avant des solutions et des applications réelles, avec les témoignages d’associations locales sur les choix opérés ou le regard des services décentralisés de l’état. Ces webinaires ont permis d’éclaircir les éléments au bénéfice des associations et de dédramatiser la situation. 

L’animation des webinaires était tournante entre les membres de Kaz Asso et la préparation en amont s’appuyait sur une plateforme collaborative pour centraliser les diverses informations récoltées par thématique. Côté communication, des membres du collectif ont contribué en apportant leurs capacités spontanément : un acteur a pu concevoir rapidement le site web à partir d’une compétence en interne, un autre a pu mettre à disposition l’outil de visioconférence pris en charge par sa structure. Ce dispositif mutualisé a vécu par l’apport de connaissance et de compétence de chaque membre, la libre adhésion à la démarche, très volontaire et sans obligation de participer à tous les temps. Aucun lien hiérarchique n’existait entre les membres contributeurs et aucun enjeu financier n’était présent dans cette coopération spontanée et désintéressée liée au contexte. En seulement 2 mois, 8 webinaires ont été produits avec entre 100 et 200 associations connectées à chaque occasion. Saluée par le préfet à la fin du confinement, cette initiative a connu une belle reconnaissance


Le retour au contexte normal

A la fin du confinement, le quotidien de chaque structure reprenait le dessus et interrompait la dynamique collective de Kaz Asso. La spontanéité initiale était possible pour diverses raisons : le fait que les personnes étaient « plus disponibles » en étant en télétravail qu’habituellement dans leur établissement, le possible engagement des salariés dans l’urgence sur le collectif Kaz Asso sans se préoccuper de validations en CA et de la légitimation de cet investissement en temps par chaque structure.

L’importance de nommer clairement une animation est alors apparue. En 2021, il s’agira de continuer à faire vivre cette plateforme. La Ligue de l’Enseignement a reçu un financement pour assurer la coordination et l’animation du collectif Kaz Asso.


Les enseignements qu’on en retire

L’enseignement principal qu’on peut tirer de l’expérience est l’agilité que le contexte a rendue possible. Dans la période du 1er confinement, les responsables de différentes structures de l’accompagnement ont agi avec beaucoup de spontanéité et de réactivité. L’urgence et l’enjeu fort du moment ont libéré de certains mécanismes de décision à l’intérieur des structures et des questions de financement de l’action dans le jeu partenarial. Plus tard seulement s’est posée la question de désigner un animateur et de mieux formaliser les engagements de chaque partie prenante. 

Cette expérience nous interpelle sur la capacité qu’ont les organisations, dans leur quotidien de travail très denses et dans le respect des mécanismes de décision, à donner des marges de manœuvre aux équipes, à permettre une liberté d’action pour expérimenter avec des partenaires de nouvelles solutions dans un premier temps. Ensuite, la question de la pérennisation de ces actions expérimentées se pose pour en faire des innovations qui perdurent, avec le besoin de clarifier le qui fait quoi et le comment se finance ce travail : il s’agit alors de clarifier le modèle socio-économique de l’action en coopération. 


Site  webhttps://kaz-asso.org





Catégories
Co-construction et développement local

Typologies
Cas pratiques & témoignages

Maisons
MDA de Saint-Benoît (La Réunion)

Date de publication

Tags

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur.