ESS et Vie associative réunies à Matignon bonne ou mauvaise nouvelle ?

Publiée le 19 juillet 2022


Marlène Schiappa est la nouvelle secrétaire d'Etat à l'ESS et à la Vie associative. Un rapprochement de portefeuille qui semble satisfaire ESS France et le Mouvement associatif.

C'est inédit. L'ESS et la Vie associative réunies dans un seul portefeuille ministériel, celui de Marlène Schiappa, qui plus est sous la tutelle directe de la Première-ministre, cela n'avait jamais été fait.
Une petite surprise tout de même puisque les décrets d'attribution du gouvernement Borne 1 avaient maintenu la compétence sur l'ESS sous l'autorité de Bruno Lemaire, reconduit au ministère de l'Economie. ESS France s'en était satisfait, espérant seulement qu'un ou une ministre soit nommé.e lors du remaniement post-législatives.

Marlène Schiappa a bien été nommée, mais est logée à Matignon et cumule l'ESS avec la Vie associative. Les décrets d'attribution ne sont pas encore parus au moment où nous publions notre article, mais ce nouvel attelage semble satisfaire autant ESS France que Le Mouvement associatif qui ont été reçus par celle qui fut précédemment en charge de l'égalité femme homme et de la citoyenneté au ministère de l'Intérieur. Le fait que le portage politique revienne à Matignon répond à une aspiration régulièrement réaffirmée par les deux organisations de voir leurs sujets abordés de manière transversale sur le plan gouvernemental. L'ESS est multisectorielle, multi-statut et promeut des modes d'entreprendre divers, quand à la Vie associative, elle réunit autant des professionnels, que des bénévoles et traverse largement tous les pans de notre Société.

L'autre question qui se pose lorsqu'un portefeuille migre d'un ministère à l'autre est d'éviter une déperdition de moyens, notamment humains. En effet, l'administration du Trésor à Bercy commence à se créer une culture ESS bien utile, notamment au moment des arbitrages du Projet de loi de finance. Et pour ce qui est de la Vie associative, l'administration compétente a toujours été la Direction Jeunesse et Sport et de la Vie associative, rattachée au ministère de l'Education nationale. On peut imaginer que les deux têtes de réseau seront vigilantes, mais le fait que la migration se face vers Matignon est a priori rassurant.
De même, le rapprochement de la Vie associative et de l'ESS au sein d'un même ministère est salué comme la reconnaissance de la complémentarité des enjeux de l'ESS en général et des associations (environ 80 % des structures employeuses de l'ESS) en particulier. Le tout sera que la nouvelle ministre identifie bien dans sa feuille de route les grands sujets de l'une et de l'autre.
Le premier test arrivera très vite puisque c'est pendant la période estivale que les grands arbitrages se discutent pour le futur Projet de loi de finance, présenté à l'automne.

>>> Lire l'article sur le site de Chorum

Partager :


Actualités

Actus du Réseau

Échos des Territoires

Échos du monde associatif

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur.