Les défis de l’accompagnement des associations à Montrevault-Sur-Evre

Article écrit à partir des propos de Nicolas Fribaut, chargé de mission Vie Associative et Sportive de la ville de Montrevault-sur-Evres, recueillis lors de la web-conférence organisée par le RNMA le 15 Juin 2021 sur le thème "Collectivités et accompagnement des associations"


Dans le Maine-et-Loire, à égale distance d’Angers et Nantes, se situe Montrevault-sur-Evre. C’est une commune nouvelle née de la fusion de 11 communes historiques en 2016. Ce territoire de 240 km² est un exemple de complexité d’articulation territoriale dans le cadre de l’accompagnement de la vie associative. Invité à prendre part aux échanges organisés par le RNMA le 15 Juin 2021, Nicolas Fribault, chargé de mission Vie Associative à la commune de Montrevault-sur-Evre, a partagé son expérience du terrain.

Le 15 Juin 2021, le RNMA organisait une web-conférence autour du thème "Collectivités et accompagnement des associations". Cette web-conférence a permis à différents acteurs de collectivités locales d'éclairer et partager leurs expériences de terrain en ce qui concerne le développement de dispositifs d’aide à l'accompagnement des associations. Comment des collectivités parviennent à articuler un accompagnement qui prend en compte la diversité de l’offre d’accompagnement au service des associations et les besoins réels des associations ? Quels sont les dispositifs mis en place ? Comment  les collectivités fédèrent-elles les différentes ressources existantes et quelles  complémentarités avec les autres dispositifs locaux ? Comment une collectivité comme Montrevault-sur-Evre vit l’accompagnement associatif sur un territoire recomposé dont les maillons doivent apprendre à s’inclure dans un plus grand ensemble administratif ? C’est justement pour répondre à cette dernière question que l’expérience de Nicolas Fribault a été sollicitée pour enrichir ce temps d’échanges.

Cultiver un sentiment d’appartenance à Montrevault-sur-Evre

Le service Vie Associative où travaille Nicolas Fribault a plusieurs missions dont celle de cultiver un sentiment d’appartenance à la nouvelle entité territoriale. “Il y a eu la volonté des élus de la commune de Montrevault-sur-Evre de créer un service de la vie associative avec un interlocuteur identifié pour les associations. Pour nous le principe de fond consiste à cultiver un sentiment d’appartenance à Montrevault-sur-Evre au niveau de toutes les associations du territoire qui ont plutôt historiquement un rattachement aux anciennes communes. Nous voulons aussi mener une politique Vie Associative sans centraliser les actions mais en allant sur les différents territoires issus de la fusion.”

Le service Vie Associative a été pensé et créé entre 2018 et 2019, donc assez rapidement après la fusion des 11 communes historiques en 2016. A ce jour, 100 à 150 associations sont identifiées comme actives et ont un interlocuteur commun en la personne de Nicolas Fribault. Comment cela est-il perçu par les usagers ? “C'est quelque chose qui a été mal vécu au départ par plusieurs associations, le fait qu'il y ait un seul interlocuteur identifié, du fait de centraliser… Beaucoup d'associations avaient une dimension cantonale. Elles se retrouvent tout à fait dans ce système. Mais le but n’était pas vraiment de centraliser, c’est bien d'accompagner toutes les associations du territoire avec un interlocuteur spécifique.”


Des activités pour une cohésion territoriale et associative 

Dans la suite de ses échanges lors de la conférence, Nicolas Fribault a expliqué la dynamique actuelle du service Vie Associative de Montrevault-Sur-Evre. “Il y a un rôle de conseil qui consiste à aider les associations, les usagers pour la création d'une association, tout le monde connaît ce rôle. Nous sommes tous un peu dans le milieu. Il s’agit donc d'aider les usagers à créer une association. Quand l'association est déjà en route, les aider dans leurs démarches, dans leur changement de président... Le gros avantage d'être en milieu rural, c’est qu’on a l'avantage de tous plus ou moins se connaître. Les enjeux prioritaires du service de la vie associative, c'est bien évidemment de tisser des liens entre les associations. Nous avions 11 communes historiques. Il y avait 11 manières de gérer les associations. Le but aujourd’hui est donc d’apporter un service qualitatif qui permet de tisser à nouveau des liens, refaire une dynamique entre les associations sur le territoire. Nous voulons qu'il y ait vraiment une interconnaissance entre elles et un vrai travail collaboratif, malgré le fait que l’on n’ait pas pour l'instant de MDA physique.

Le fait qu'il y ait un service Service Associative permet que les associations prennent contact, par exemple pour un formulaire d'organisation d'un évènement. C'est l'occasion de tisser un lien avec les associations demandeuses qui peuvent par ce biais exprimer d'autres besoins d'information, puisque le service Vie Associative a mis en place une documentation sur la création d'association et sa gestion quotidienne. Sur des besoins plus poussés, le service VA peut orienter vers d'autres ressources ou partenaires du territoire ou des ressources externes. Un partenariat a été mis en place avec Profession Sport et Loisir afin de répondre aux questions plus poussées relevant de l’administratif ou de l’emploi etc.  Il ne passe pas par un soutien financier de la commune puisque PSL est financé par ailleurs pour agir sur ce territoire. Une convention a été ainsi mise en place avec une mise à disposition de locaux, soit au service Vie Associative, soit en mairies pour les entretiens entre Profession Sport et Loisir et les associations locales. Cela évite un déplacement hors territoire des associations, qui parfois est un frein à cause de la distance et du temps. Au début des permanences étaient fixées mais le créneau était mal utilisé et ne correspondait pas toujours aux disponibilités associatives. Depuis les entretiens sont sur RDV à la carte ce qui a amplifié l'utilisation du service. PSL se déplace parfois au sein des locaux des associations également quand c'est possible. Un retour sur les entrevues de PSL est fait au service VA, sauf confidentialité, ce qui permet d'alimenter aussi ses actions. Certaines associations gardent le lien avec PSL par la suite. Ce partenariat permet de soulager le service vie associative de ce travail et lui offre la possibilité de développer d'autres actions.

Les possibles partenaires d’accompagnement ne viennent pas spontanément vers la commune, tout est à construire par le service. Pour autant, la priorité d’action envers la vie associative n’est pas tant sur le besoin d’étoffer les modèles d’accompagnement mais plutôt sur le besoin de créer une dynamique et une interconnaissance avec et entre les associations.  Cela passe notamment par des événements impliquant plusieurs d’entre elles.

En 2021 et 2022, la commune a entrepris une démarche d'observation locale de la vie associative; celle-ci permettra d'obtenir une connaissance plus fine du tissu associatif locale et d'objectiver les futurs choix de la politique Vie Associative. Elle permettra également de capter plus finement les besoins des associations et de concevoir les futures actions de la collectivité.”


Catégories
Accompagnement

Typologies
Cas pratiques & témoignages

Maisons
Service de la Vie Associative et Sportive de Montrevault-sur-Evre

Date de publication
15/06/2021

Tags

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur.