Stimuler les conditions d'émergence des coopérations sur mon territoire

Paul Bucau et Marion Baudet du RNMA vous proposent ci-dessous une restitution et des préconisations quant à l’animation de leur atelier sur la fonction de catalyse territoriale, sur la base de leur expérience avec un public de responsables associatifs de tout horizon pour qui la fonction n’était globalement pas connue en amont. Une réadaptation peut être adéquate pour un autre public plus connaisseur, comme des développeurs territoriaux.

Comment créer à l'échelle d'un territoire les conditions favorables à la coopération ?


> Les indispensables


La catalyse territoriale : un terme intriguant


L’atelier était basé sur l’apport théorique produit par le Rameau dans le cadre de ses recherches sur la fonction de catalyse territoriale.

Une introduction est indispensable pour aider les responsables associatifs à saisir en quoi cette question revêt des aspects pratiques pour eux.

En effet, elle peut sembler relever d’un autre domaine a priori, très différent de l’action associative menée.

Situer les MSE pour en expliquer l’intérêt


Pour situer l’intérêt d’une telle appropriation, nous avons mobilisé les apports relatifs aux modèles socio-économiques (MSE) des associations, en réintroduisant le triptyque de ressources : les richesses humaines, les financements et les interactions avec l’écosystème ou partenariats.

Ce 3e levier, potentiellement perçu comme une nouvelle injonction et que les associations sont invitées à développer, nécessite l’existence d’un terreau fertile pour faciliter, sur le territoire, les mises en relations.

C’est donc grâce à la préexistence d’une fonction de catalyse territoriale sur un territoire que l’association pourra, en s’appuyant dessus, développer ce 3e volet interactionnel de son MSE.

4 domaines d’activité type de la catalyse territoriale


  • Dialogue territorial : partage de connaissance du territoire et des acteurs, temps de rencontres /interconnaissance, sensibilisation aux alliances territoriales et mise en relation.
  • Expérimentations collectives : identification des besoins du territoire et enjeux partagés, mobilisation des acteurs pour co-construire des solutions, co-pilotage et évaluation des expérimentations
  • Accompagnements : incubation de projets, formations aux nouvelles pratiques, accompagnement de partenariats et essaimage / accélération / transfert de savoir-faire à d’autres territoires.
  • Gestion d’un lien : lieu d’échanges convivial, espace de co-working, showroom, démonstrateur et fablab.


> Apports théoriques et mise en discussion sur des cas pratiques


Il convient alors de présenter les 4 domaines d’activité type de la catalyse territoriale et de partager les éléments de définition produits par le Rameau. En complément et pour en faciliter l’appropriation par des cas concrets, nous nous sommes appuyés sur l’expérience professionnelle de Marion Baudet sur la ville de Saint-Nazaire.

Notons qu’elle exerçait en tant qu’accompagnatrice de la vie associative locale, avec des missions d’animations territoriales et une attention personnelle pour les processus qui décloisonnent les acteurs sur son territoire. Elle était donc compétente pour partager le récit d’une ou deux expériences relatives aux quatre types d’activités.

Chacun de ces exemples a été sujet à des questions et à un début d’analyse de leur fonctionnement. Certains échecs ont d’ailleurs été présentés volontairement pour leur caractère instructif. Sont ressortis plusieurs éléments clés de compréhension :

  • l’importance de l’échelle d’action ;
  • les jeux d’acteurs et positionnements ;
  • un travail par étape, et la notion de temps long.

Atelier en sous-groupes réduits


Pour favoriser les prises de paroles de chacun, des sous-groupes de 5-6 personnes sont à privilégier.

Chaque participant est invité à lister dans un premier temps les exemples d’activités, de lieux, ou encore de dynamiques qu’il identifie sur son territoire et qui lui semblent relever de la fonction étudiée.

Ensuite chacun présente les exemples qu’il a listés au reste du groupe et s’efforce de mettre en lumière les éléments suivants :

  • Qui est le catalyseur ? Qui impulse ou anime ?
  • Quel est le profil / typologie d’acteurs embarqués dans la dynamique ?
  • Autour de quel domaine / thématique / enjeu se retrouvent les acteurs ?
  • Quel est l’objectif de leur coopération ?
  • Quels sont les facteurs de succès ou les freins observés ?
  • De quel domaine d’activité de catalyse territoriale relève cette action parmi les 4 présentés ?

Proposer un retour nourrissant 


En fin de séance, chaque participant peut être invité à partager un enseignement qu’il retient.

Ressources bibliographiques

Ce compte-rendu a été rédigé par Marion Beaudet, Animatrice de la vie associative, Saint-Nazaire Associations et Paul Bucau du RNMA dans le cadre de leur participation à l’Université du Faire ensemble organisée par la Fonda. Il est mis à disposition sous la Licence Creative Commons CC BY-NC-SA 3.0 FR.

→ Télécharger le compte-rendu

Catégories
Co-construction et développement local

Typologies
Outils


Date de publication
02/09/2022

Tags